Vol 447 Air France

Le vol AF447 du 31 mai 2009 était un vol régulier1 opéré par la compagnie Air France entre l’aéroport international Antônio Carlos Jobim de Rio de Janeiro et l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle en région parisienne, dont l’appareil s’est abîmé dans l’Atlantique le 1er juin 2009. Le vol était assuré par un Airbus A330-200, immatriculé F-GZCP, mis en service le 25 février 20052. Il transportait 228 personnes, dont 12 membres d’équipage3.

source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Vol_447_Air_France

B.E.A

http://www.bea.aero/fr/bea/qui-sommes-nous/organigramme.php

http://www.bea.aero/fr/recherche_publi_result.php    « avec critères : juin-2009 »

http://www.bea.aero/fr/recherche_site.php?ps=10&q=AF+447&m=all&wm=wrd&ul=&lang=fr&wf=9991&type=&s=RPD&cat=

Assassinat des moines de Tibhirine

Dans la nuit du 26 au 27 mars 1996, sept moines trappistes du Monastère de Tibhirine, en Algérie, sont enlevés lors de la guerre civile algérienne, et séquestrés pendant deux mois. L’assassinat des moines est annoncé le 21 mai 1996, dans un communiqué attribué au Groupe islamique armé. Les têtes des moines décapités ne sont retrouvées que le 30 mai 1996, non loin de Medea, mais pas leurs corps, ce qui suscite les doutes sur la thèse officielle expliquant leur décès.

Les commanditaires de cet enlèvement, leur motivation ainsi que les causes réelles de l’assassinat font l’objet de débats. La version officielle d’Alger qui a longtemps prévalu est celle d’une culpabilité du Groupe islamique armé. Une seconde thèse reposant sur le témoignage d’un ex-officier supérieur français, envisage une bavure de l’armée algérienne, dissimulée ensuite par celle-ci. Elle est remise en cause par de nouveaux témoignages d’anciens agents du DRS rassemblés en 2011 dans le livre: « Le crime de Tibhirine, révélations sur les responsables ». Ces anciens militaires algériens affirment que les moines furent victimes d’un faux « enlèvement islamiste » ordonné par le général Smain Lamari, alors patron de la Direction du contre espionnage.

source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Assassinat_des_moines_de_Tibhirine

Moines de Tibérine : que s’est-il réellement passé ?

Deux nouveaux éléments relancent les spéculations sur la mort des moines de Tibehirine, enlevés et assassinés en Algérie en 1996 : la levée du secret défense sur des notes du général Rondot et des déclarations de Charles Pasqua sur le rôle de son émissaire Jean-Charles Marchiani.

source : http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/moines-de-tiberine-que-s-est-il-66489

Les moines de Tiberine

Dans la nuit du 26 au 27 mars 1996, sept moines cistertiens de Tibérine (Tibhirine, près de Médéa, à une centaine de kilomètres du sud d’Alger) sont enlevés par des hommes armés.

L’identité des ravisseurs n’est toujours pas connue à ce jour. Ce serait un groupe islamiste extrémiste. Ce groupe se serait fait « voler » les moines, par le GIA (Groupe islamiste armé) lors d’un affrontement.

Pendant un mois, la France ne sait pas où se trouvent les trappistes. Le 30 avril, un interlocuteur des ravisseurs dépose au consulat de France à Alger, une cassette audio. Dans celle-ci, l’enregistrement de la voix de chacun des sept moines est parfaitement reconnaissable. Il est demandé à la France par la voix du Père Christian de Chergé de libérer des terroristes détenus contre leur libération.

Il n’y aura pas d’autres contacts.

Les dépouilles seront retrouvées le jeudi 30 mai 1996, à la lisière d’un champ, sur la route nationale Alger – Médéa, 800 mètres environ avant le carrefour d’entrée à Médéa.

source : http://www.bonnefoy-michel.com/article-les-moines-de-tiberine-56889009.html

Le dernier moine de Tibhirine témoigne

Rescapé de la tuerie de 1996, il n’avait jamais parlé depuis la mort des moines de Tibhirine. Nous avons retrouvé frère Jean-Pierre dans un monastère au Maroc, où il a accepté de se confier en exclusivité pour Le Figaro Magazine. Il parle de ses frères disparus, des événements tragiques qu’ils ont vécus, du film de Xavier Beauvois, Des hommes et des dieux. Mais aussi de sa foi et de son espérance. Un entretien lumineux.

source : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/02/05/01016-20110205ARTFIG00005-le-dernier-moine-de-tibhirine-temoigne.php

Moines de Tibhirine .. la vérité ?

Mort des moines de Tibéhirine : le juge Trévidic veut relancer l’enquête

Le juge français Marc Trévidic veut se rendre en Algérie pour exhumer et autopsierle crâne des sept moines de Tibéhirine tués en 1996, selon une information du magazine Marianne confirmée par une source proche du dossier.

Le juge Trévidic a adressé une commission rogatoire internationale à l’Algérie, rédigée le 16 décembre et traduite en arabe, précisant sa demande d’autopsie et la vingtaine de témoins qu’il souhaite entendre sur place, précise l’hebdomadaire.

source : http://hogra.centerblog.net/rub-moines-de-tibhirine-.html

« Des hommes et des Dieux. »

vidéo : http://pluzz.francetv.fr/videos/le_martyre_des_sept_moines_de_tibhi.html